Une pendule inlocalisable perdue parmi -Quote By António Lobo Antunes

Une pendule inlocalisable perdue parmi les ténèbres des armoires laissait s’égoutter des heures étouffées dans un quelconque couloir lointain encombré de malles de bois précieux et conduisant à des chambres raides et humides où le cadavre de Proust flottait encore, éparpillant dans l’air raréfié un relent usé d’enfance.
: António Lobo Antunes, Os Cus de Judas

This Post Has One Comment

Comments are closed.